Numéros à appeler en cas de situation d’urgence :
15 → S.A.M.U. : besoin médical urgent, malaise, coma, hémorragie, douleur thoracique, difficultés ou arrêt respiratoires, brûlure, intoxication, ...
17 → Police secours : violences, agression, vol à l’arraché, cambriolage, ...
18 → Sapeurs-pompiers : incendie, fuite de gaz, risque d’effondrement, ensevelissement, électrocution, accident de la route, ...
112 → N° d'appel d'urgence européen : toute urgence nécessitant une ambulance, les services d’incendie ou la police dans un pays de la CEE.
114 → N° d'urgence national pour les personnes sourdes et malentendantesuniquement par SMS ou FAX pour toute personne sourde ou malentendante, victime ou témoin d’une situation d’urgence.

Pour faciliter et accélérer le traitement de votre appel, pensez à préciser ces 3 points : qui je suis ? (Vous êtes victime ou témoin, et donner un numéro de téléphone sur lequel vous restez joignable), où je suis ? (adresse précise de l’endroit où les services doivent intervenir), pourquoi j’appelle ? (les motifs de votre appel


Le Fil année 2017

Le_fil_ernolsheim
Notre actualité en 2017
 

Fevrier 2017 : Récompenses : Objectif 1ere fleur
Extrait article DNA
Des membres de la commission municipale « fleurissement-propreté », accompagnés par le maire Alfred Ingweiler, se sont rendus récemment au Vaisseau à Strasbourg pour recevoir le prix d’encouragement décerné dans le cadre du concours « villages fleuris ».
Le prix a été remis par Vincent Debes, président délégué d’Alsace destination tourisme (ADT), à l’occasion d’une sympathique réception.
Améliorer les entrées de village
Rappelons qu’Ernolsheim s’est classé 2e dans la catégorie des villages de 301 à 1 000 habitants et qu’il s’agit là d’encouragements à maintenir les efforts nécessaires pour pouvoir concourir à l’obtention de la 1re fleur en 2017.
« Nous avons marqué l’essai en 2016, en 2017 il s’agit de le transformer », indique Michèle Parisot-Muller qui anime la commission ad hoc.
Éliane, Myriam et Patrick, qui faisaient partie du groupe, acquiescent et évoquent le plan d’action prévu qui devrait les amener au succès : amélioration des entrées du village, mise en valeur du lavoir Sud, maintien du thème TGV, etc.
« Nous avons pu noter que partout où la distinction pour une ou plusieurs fleurs a été obtenue, l’engagement des habitants était omniprésent. C’est très important », ajoute le maire.
C’est probablement pour cela que la municipalité récompensera le 25 février les citoyens qui se sont particulièrement distingués dans le fleurissement de leurs maisons, et que le 10 mars elle organisera une soirée animée par un professionnel autour du thème des fleurs à l’attention des villageois.
Finalement, la motivation c’est comme une fleur, il faut l’entretenir tout le temps.Recompense_Fleurissement_remise_prixLa commission fleurissement et propreté et le maire Alfred Ingweiler ont représenté leur commune. Photo DNA

 

Fevrier 2017 : Palmarès des maisons, villes et villages fleuris Ils embellissent l’Alsace
Extrait article DNA
Lors d’une réception organisée samedi, au Vaisseau, Alsace destination tourisme (ADT) a récompensé les communes, entreprises et particuliers qui fleurissent le Bas-Rhin de façon admirable. L’association a sélectionné neuf villes et villages qui pourraient bientôt afficher leur première fleur.
Le géranium a toujours la cote ! Tandis que Marc Lévy, le directeur d’ADT, égraine le palmarès départemental des maisons, villes et villages fleuris, défilent les photographies des sites primés. Où le pélargonium domine : planté dans les jardinières au milieu des pelouses, aux balustrades, sur le rebord des fenêtres – bonne idée, son parfum repousse les moustiques – et même accroché aux persiennes de pimpantes maisons à colombage. « Cela représente deux heures de travail chaque jour : j’utilise un arrosoir rempli d’eau de pluie », précise une lauréate.
Zellwiller se mobilise, Bischwiller se convertit au potager
Au-delà de la carte postale de l’Alsace éternelle, le fleurissement contribue, bien entendu, à l’attrait touristique de la région, « et à faire travailler le monde économique, car c’est de l’investissement », rappelle Vincent Debes, président délégué d’Alsace destination tourisme. Cette association, « nouvelle » ADT, est née de la fusion des deux agences départementales du tourisme, du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, en décembre dernier. Si le fleurissement représente un coût certain pour les communes, ADT a tenu à mettre en valeur l’action de Zellwiller, petite commune de 750 habitants posée sur les prairies du Ried, à proximité d’Erstein et Obernai.
Ici, ni cours d’eau, ni monument historique à embellir, et un seul ouvrier communal. Et pourtant, Zellwiller figure au palmarès. Trois conseillers municipaux (qui sont allés suivre une formation ad hoc au Centre national de la fonction publique territoriale) et des bénévoles se sont attelés à la tâche. Leur recette combine la mise en valeur de rosiers « de collection » existant le long des façades, la plantation d’arbres fruitiers haute tige et d’une haie champêtre dans le nouveau lotissement, l’équilibre entre vivaces, annuelles et arbustes. Surtout, l’équipe a réussi à impliquer les habitants, petite victoire indispensable pour toute commune dotée de faibles ressources.
Autre initiative remarquable, par son originalité, celle de Bischwiller, commune « trois fleurs », qui décroche un troisième prix de la créativité : au lieu de massifs de fleurs, de nombreux espaces publics ont accueilli des variétés potagères. Excepté un parterre de laitues, dévoré par les limaces, « seules deux salades ont disparu », déclare un élu. La récolte a été cédée au centre communal d’action sociale, qui a pu faire don de légumes aux familles dans le besoin.
❏ Palmarès des communes
◗ De 301 à 1 000 habitants : 1er prix, Zellwiller ; 2e Ernolsheim-lès-Saverne ; 3e Froeschwiller.
◗ De 1 001 à 2 000 habitants : 1er prix, Ernolsheim-sur-Bruche ; 2e Gertwiller ; 3e Urmatt.
◗ De 2 001 à 5 000 habitants : 1er prix, Lipsheim ; 2e , Oberhausbergen.
◗ De 5 001 à 15 000 habitants : 1er prix, Schweighouse-sur-Moder.
◗ Première fleur : les communes figurant au palmarès (ci-dessus) sont proposées pour l’obtention d’une première fleur, par le jury départemental. Le jury régional les évaluera à son tour, au cours de l’année, pour valider – ou non – ces propositions.
❏ Prix spécifiques Alsace
◗ Aménagement paysager de la commune et fleurissement particulier : 1er prix, Maison de retraite de Plaine ; 2e Schoenenbourg, aménagement paysager de la salle des fêtes ; 3e Breitenbach, réaménagement du centre bourg.
◗ Prix de la créativité : 1er prix, Drusenheim, projet Ar-t-bre ; 2e Ingwiller, les expressions colorées ; 3e Bischwiller, le potager et les animaux de la ferme.
◗ Encouragements : Eschbourg, Hochstett, Hunspach et Nothalten sont encouragées par le jury qui les revisitera automatiquement au cours de l’année.
❏ Maisons fleuries
◗ M aisons avec jardin : 1er prix, Claudine Muller, Bischoffsheim ; 2e , Pierre Fritsch, Scharrachbergheim-Irmstett ; 3e Stéphane Kieffer, Bischwiller.
◗ Maisons sans jardin ou appartements : 1er prix, Jean-Claude Schwebel, Bischwiller ; 2e Jean-Paul Adam, Rumersheim ; 3e Rémy Wacker, Sessenheim.
◗ Immeubles collectifs (espaces privés extérieurs) : 1er prix, Maison du Sacré-Cœur, Ehpad, Dauendorf ; 2e Ehpad de Bouxwiller ; 2e prix ex aequo Gérard Feist, Bischheim ; 3e Charles Loeffler, Schiltigheim.
◗ Hôtels, restaurants, gîtes et prestataires en accueil touristique : 1er prix, Bernard Jaegler - Gîtes de France, Triembach-au-Val ; 2e Hôtel-restaurant spa Arnold, Itterswiller ; 3e Hôtel Kieffer, Itterswiller.
◗ Fermes, corps de ferme et exploitations viticoles en activité : 1er prix, François Sohler, viticulteur, Itterswiller ; 2e Philippe Grosskost, Wolfisheim ; 3e Freddy et Samuel Bossert, Hohwiller.
◗ Immeubles industriels et commerciaux : 1er prix, Eliane boutique, Soultz-sous-Forêts ; 2e Crédit agricole, Molsheim ; 3e boulangerie Charles Zores, Wangen.
◗ Potagers fleuris : 1er prix Jeannette Egraz, Bischheim ; 2e Francine Hummel, Dieffenbach-lès-Woerth ; 3e René Greulich et Dominique Helfer, Matzenheim.170210_Recompenses_FleurissementReprésentants des communes et particuliers à la main verte ont reçu diplômes et cadeaux, avant d’être invités à visiter le Vaisseau. Document remis

 

Janvier 2017 : Fait marquant de l'année 2016 - Inauguration de la LGV Les habitants en première ligne
Extrait article DNA
Des centaines de personnes ont participé le 3 juillet à la journée festive d’inauguration de la ligne LGV « Strasbourg-Baudrecourt-Paris », sur le site du tunnel dit « de Saverne » à Ernolsheim-lès-Saverne. Parmi elles, de nombreux habitants de la commune, finalement ravis de voir débarquer les trains chez eux.
La commune d’Ernolsheim-lès-Saverne, où sort le tunnel dit « de Saverne », avait décidé de fêter la mise en service de cette nouvelle ligne à grande vitesse. Si tous les habitants ne voient pas forcément d’un bon œil l’arrivée des TGV, la majorité a fait preuve d’un réel enthousiasme. Les quelques réticences de départ, notamment sur l’impact environnemental, ont rapidement été balayées grâce à une communication rassurante des porteurs du projet. Ces derniers ont même réussi à faire du chantier titanesque du tunnel, une véritable fierté à Ernolsheim !
À tel point que la LGV est devenue cette année le thème du concours des villages fleuris. De nombreuses maquettes de trains ont été construites et exposées dans les jardins des particuliers, dans l’espoir que leur village décroche enfin sa première fleur…170101_Fait_marquant_2016Les TGV ont été observés et photographiés par de nombreux curieux lors du premier jour d’exploitation de la ligne LGV. Photo DNA

 
 

Retour vers la page principale de cette rubrique 


|Haut de page|